Pourquoi la musique?

Pourquoi_la_musique_couverture-complète'

J’ai nourri le projet d’écrire ce livre pendant une dizaine d’années. À l’automne 2011, quand les éditeurs du CHU Sainte-Justine ont accepté de le publier, j’ai commencé la rédaction, sans savoir que je m’embarquais dans un tel trajet au long cours. Chaque thème que j’avais choisi d’aborder m’a surprise par la richesse de son contenu et la multiplicité des informations qu’il me faisait découvrir. Je ne me suis pas ennuyée en faisant ma recherche!

Continuer la lecture

Publié dans La vie d'artiste | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

De quelle couleur est l’hiver?

Monique Désy Proulx
hiver 2013

De quelle couleur est l’hiver ? Certains peintres, comme Jean Paul Lemieux, l’ont vu gris. D’autres, comme Clarence Gagnon, l’ont vu multicolore, avec des maisons jaunes, des granges orangées et des traîneaux rouges, avec des rochers pourpres et des montagnes violettes, avec des enfants qui jouent et qui glissent sur des pentes enneigées. C’est aussi comme ça que je le vois, notre hiver québécois, surtout quand il fait bien froid, que la neige est abondante et que le soleil se pointe, jetant ses reflets pastel sur la rivière glacée.

Continuer la lecture

Publié dans Les saisons de Monique | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

Le langage de la nuit

par Monique Désy Proulx
été 2012

L’été, je vis dehors. Et vous ? Mes voisins, eux, vivent plutôt en dedans. Ils sortent pour bêcher dans leur jardin ou se baigner dans leur piscine, mais aussitôt le bêchage terminé ou la baignade finie, ils entrent dans leur maison climatisée, les rideaux fermés pour se prémunir d’un soleil trop violent et d’une chaleur trop forte. Moi, au contraire, je n’entre chez moi que pour les nécessités : chercher du vin dans le frigo, aller au petit coin, changer de vêtements. Aussitôt la mission accomplie, hop, me revoilà dehors, à tondre le gazon, enlever les mauvaises herbes, planter de nouvelles fleurs, ou encore à lire, bavarder, sentir le vent ou observer les oiseaux. Je mange dehors, je travaille dehors, je dors dehors. La nuit, j’entends les criquets qui chantent dans les bosquets et je vois les étoiles qui brillent dans le ciel. Plus il fait noir, plus je le vois, ce ciel étoilé qui me rappelle à quel point le monde où je vis est immense, merveilleux, étrange et fascinant.

Continuer la lecture

Publié dans Les saisons de Monique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Concert au Proulailler

par Monique Désy Proulx
juin 2012

Chaque année, j’organise au Proulailler un concert avec mes élèves, comme une rencontre amicale, suivie d’un coquetel dans le jardin pour échanger entre nous, après le moment musical. Ce printemps, cette belle rencontre a eu lieu par un dimanche après-midi radieux, au milieu des fleurs et des oiseaux.

Continuer la lecture

Publié dans Les saisons de Monique | Marqué avec , , | Un commentaire

La grande hivernée… gazée ?

 

par Monique Désy Proulx
mars 2012

Il achève notre hiver ! L’avez-vous vu ? Moi pas. Je me suis enfermée chez moi comme dans une grotte. Heureusement que j’ai des élèves de piano, sinon je me prendrais pour une ermite ! Enfermée, j’ai lu, j’ai écrit. Cela dit, mon œuvre est loin d’être achevée, au contraire. Pour l’instant, je laisse mûrir la pomme… et je vous écris ce petit mot, que Tiburce me commande quatre fois par année depuis déjà huit ans. De quoi vais-je vous entretenir ? De la perspective qui nous pend au bout du nez, dans mon coin, et qui fait que nous risquons de nous retrouver avec des gaz de schiste. Ouille !

Continuer la lecture

Publié dans Les saisons de Monique | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

Un automne chez la pianiste

Monique Désy Proulx
décembre 2011

Je ne sais pas ce que dit la météo sur le jour précis où commence l’hiver, mais selon moi, ça y est, c’est parti. Il y a de la neige dehors, je chauffe le poêle le matin en me levant, je rentre des bûches tous les deux ou trois jours et il fait noir à quatre heures et demie. Y’a pas à dire, il est fini ce doux automne qui a coloré nos jours pendant presque trois mois. L’hiver est bel et bien arrivé. Pour ma part, je vais en profiter pour hiverner. Je m’enferme afin d’écrire ce fameux livre que je mûris comme une pomme depuis près de dix ans. Je le produis cet hiver, je le cueillerai au printemps, vous le lirez l’automne prochain, dans un an.
Continuer la lecture

Publié dans Les saisons de Monique | Laisser un commentaire

L’été des tomates…

Monique Désy Proulx
septembre 2011

L’été s’est achevé ce matin, à 5 h 40. Nous voici donc en automne, même s’il fait beau et chaud aujourd’hui. Après un printemps péniblement pluvieux, l’été nous a gratifiés d’un temps merveilleux, un temps à coucher dehors ! C’est d’ailleurs ce que j’ai fait : dormi dehors, mangé dehors, travaillé dehors. Le péché, quand le soleil brille, c’est de ne pas en profiter.

Continuer la lecture

Publié dans Les saisons de Monique | Laisser un commentaire

Le Richelieu en crue…

Monique Désy Proulx
juin 2011

On le sait tous, la rivière Richelieu a débordé ce printemps.

Ce qu’on connaît moins, c’est la rivière elle-même, qui prend sa source dans le lac Champlain et court sur 124 kilomètres dans la région la plus fertile du Québec, avant de se déverser dans le fleuve Saint-Laurent à Sorel. Quand les Européens sont arrivés ici, ce cours d’eau était beaucoup fréquenté par les Iroquois, qui vivaient sur un territoire allant de l’actuel État de New York jusqu’aux rives du fleuve Saint-Laurent. La rivière était leur autoroute, leur «canoroute» en quelque sorte.

Continuer la lecture

Publié dans Les saisons de Monique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

Un printemps à la flotte !

Monique Désy Proulx
juin 2011

Dans quelques jours ce sera l’été, mais je m’empresse de vous parler de notre printemps québécois qui a fait tant pester les gens cette année.  Combien ont songé, sous la pluie incessante, le froid et le vent, à déménager pour se retrouver en Provence ou dans les îles du sud ? Et vous, qui venez précisément de ces îles tropicales, sans doute avez-vous pensé à y retourner pour fuir notre climat ingrat !

Continuer la lecture

Publié dans Les saisons de Monique | Laisser un commentaire

Et de Paris à Saint-Antoine…

Monique Désy Proulx
mars 2010

Ce soir, je fais le ménage de la paperasse que j’ai rapportée de Paris. Chaque bout de papier me rappelle un petit moment extrait de mes dix jours de voyage dans la capitale française, la belle, l’orgueilleuse, la riche, cette ville tellement remplie d’histoire et de magnificence que ça en donne le tournis !

Continuer la lecture

Publié dans Les saisons de Monique | Laisser un commentaire