• Non aux autoroutes en ville!

Monique Désy Proulx
ex-résidente d’Hochelaga-Maisonneuve
membre fondateur du Comité SOS la Joute,
des Amis du parc Morgan et de
la Coalition pour humaniser la rue Notre-Dame

«Le projet de transformation de la rue Notre-Dame est remis à plus tard», apprend-on ces jours-ci dans les médias. «Le Complexe Turcot prend du retard», titrait-on hier. Eh bien tant mieux! Qu’on en profite donc pour admettre enfin que la ville n’est pas la place des complexes autoroutiers, mais plutôt celle des rencontres et des échanges. Que la prospérité de Montréal tient au bonheur de ses résidents et à la splendeur de son site géographique. Et que le monstrueux projet autoroutier imaginé par notre gouvernement nie l’un et l’autre de ces atouts.

En effet, avec l’autoroute Notre-Dame dans l’est, les résidents se retrouveraient derrière un mur leur cachant le fleuve à jamais. Pour apercevoir l’eau, ils devraient grimper sur une passerelle surplombant un flot continu de cent cinquante mille voitures par jour. Du côté ouest, pour augmenter la capacité routière de l’échangeur Turcot, nos ingénieurs proposent de raser encore un quartier historique, la Tannerie, et d’emmurer les citoyens derrière de gigantesques talus qui formeront désormais l’horizon empoisonné de ces Montréalais sacrifiés à la Déesse Voiture.

Voilà pour le bonheur de vivre en ville et la mise en valeur d’un paysage unique au monde!

On met sur la glace les projets d’autoroute? Je dis ouf! Nous pouvons encore espérer qu’en haut lieu des intelligences s’allument. Et que pour arrêter la saignée vidant Montréal de ses enfants, nos dirigeants choisissent l’électricité plutôt que le pétrole, le train et le tramway plutôt que la voiture individuelle, le fleuve plutôt que le béton.

Après avoir rationalisé les déplacements de camions et relié les zones industrielles nord, sud, est et ouest de la région montréalaise, on pourrait retrouver au bord de l’eau des quartiers vivants, avec plus de piétons, plus de cyclistes, plus de mamans avec poussettes, plus de vieillards avec marchettes. Ce qui veut dire plus de commerce, plus de santé et… plus de richesse!

Cette entrée a été publiée dans Commentaires sur Montréal. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à • Non aux autoroutes en ville!

  1. J’ai découvert votre site via le commentaire que vous avez laissé sur le site de Radio-Canada qui propose une discussion sur Montréal. Je suis en accord avec vous quant aux idées avancées et je crois que nous partageons la même  »passion », qui est celle de Montréal.

    La rue Notre-Dame et son  »devenir » est source de conflit et c’est sûrement la principale raison pour laquelle rien n’a été fait jusqu’à ce jour.

    Il existe un forum dédié à Montréal, avec plusieurs fils de discussions allant des nouveaux développements, des projets urbains, de la politique etc… Et je me demandais si je pouvais emprunter certains de vos textes pour les publier dans ce forum? Bien sûr, votre nom y sera toujours associé et vous en aurez donc le mérite. À moins que vous désiriez vous-même participer à ce forum.

    À noter que je ne suis membre de ce forum que depuis peu et que je ne connais personne, mais j’aime bien les gens, comme vous, qui s’impliquent.

  2. Minoque dit :

    Bien sûr, M. Quilliam, vous pouvez me citer dans le forum en question. Je ne demande pas mieux!

    Monique Désy Proulx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *